Ah les mecs !!!

Cerise a été réveillée brusquement ce matin.
"-C'est encore Arthur qui a ouvert brusquement les volets! Ce type ne pense à rien. Sous prétexte qu'il a un beau petit-monde, il se croit tout permis. Il pourrait laisser les volets ouverts la nuit pour que le jour se lève doucement. Au lieu de cela, chaque matin on reçoit en pleine gueule la lumière. Il le sait pourtant que nous n'avons pas de paupières !"
Jacinthe :
"- Tu es bien râleuse ce matin.
- Tu sais bien que je râle tout le temps. C'est comme cette idée qu'il a eu Arthur, de mélanger des poissons du Malawi avec des fluviatiles. Ca ne ressemble à rien. Ah, oui, son petit-monde est bien coloré maintenant. Mais quand même, s'il voulait plus de rouge, il aurait dû mettre plus de Protomelas taeniolatus Namalenje. Eux au moins, ils sont du Malawi.
- Bon, tu as fini ? parce que je n'ai pas que ça à faire. Je dois surveiller mes petits. Ca fait deux jours que je les ai lâchés et ce cochon de fryeri en a déjà avalé six. A ce rythme-là dans trois jours il ne m'en restera plus un seul. Heureusement qu' Arthur a ménagé beaucoup de cachettes. Je vais voir s'ils sont bien planqués.

- t'as de la chance d'avoir déjà des petits. Moi j'en rêve. Remarque que ça ne devrait pas tarder, j'ai déjà le gros ventre. Et il y en a un qui me tourne autour. Je te dis pas, mais hier il s'est bagarré avec un autre mâle. Ils se sont pris le bec, ils n'arrivaient plus à se décrocher. J'ai cru qu'ils allaient y passer. C'est quand même agréable de voir des mecs se bagarrer pour moi. Et le vainqueur, c'est pas le plus laid. Il s'appelle Rambo. Si tu voyais ses nageoires pectorales !! J'ai de la chance. Je crois qu'on va faire un couple uni pour la vie.

Rambo (à gauche) en pleine action 

- Ouai! t'as vraiment de la chance. Le mien, il s'appelle Casanova, et c'est pas pour rien. il n'arrête pas de courir les filles. Il se fiche bien de nous. Tout ce qui l'intéresse, c'est la bagatelle. Il suffit qu'il voit une robe jaune passer à l'horizon, et le voilà qui se pavane. Et que je te montre mes belles nageoires. Et que je frétille de la queue ! Ecoeurant. Enfin, il faut bien assurer la survie de l'espèce. D'autant qu'une fois la chose faite, il va en courir une autre. Il nous plante là, toute seule. Débrouille toi pour l'incubation, débrouille toi pour élever les gosses.


Tous droits de reproduction interdits sans autorisation
© COPYRIGHT

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×