Ps. saulosi

Pseudotropheus saulosi

par comete59



mâle


femelle

VIDEO 1: mâle
VIDEO 2
La position en T
VIDEO 3 La femelle pond l'oeuf et se met en position en T

VIDEO 4
La femelle, près de l' ocelle, aspire le sperme pour féconder les oeufs
HISTOIRE romancée d'un petit saulosi

AUTRES NOMS

Pseudotropheus sp."Taiwan Reef"

DISTRIBUTION

Découvert en 1989, il est endémique de Taïwan Reef à quelques kilomètres au nord de l'île de Chizumulu, dans le lac Malawi. Son nom a été donné par Ad Konings en 1990 en hommage à Saulos Mwale, chef pêcheur de Stuart Grant. Il est reproduit en basssin chez Stuart Grant pour limiter le prélèvement dans le milieu naturel.

HABITAT

Il vivent sur une zone très rocheuse dépourvue de plantes.
On retrouve aussi bien des bancs de mâles et femelles non territoriaux que des mâles territoriaux qui défendent une zone relativement grande devant une grotte

ALIMENTATION

Il se nourrit en broutant les algues qui poussent sur les roches.
En captivité il faut lui diversifier l'alimentation (épinards, moules, crevettes, granulés...) en privilégiant les végétaux

TAILLE

7 à 9 cm en milieu naturel

COLORATION

Le mâle est bleu avec cinq barres sombres bien marquées. Les nageoires sont noires ou soulignées de noir. On retrouve deux barres sombres sur la tête.
Les alevins et les juvéniles sont jaunes-oranges comme leur mère. On distingue déjà les bandes verticales sombres. Ce n'est que vers cinq centimètres que les mâles mettent leurs couleurs. Mais on peut voir dès 3 à 4 centimètres une ébauche de coloration avec les nageoires de certains jeunes qui deviennent sombres.
On peut parfois confondre certaines
femelles à caractère bien trempé avec des mâles: les barres sombres sont très visibles et elles ont un comportement de dominance.

EAU

Température de 25 à 27°C.
pH 8

REPRODUCTION

Cichlidé polygame, il faut donner plusieurs femelles au mâle qui est toujours à l'affût d'une femelle gravide. La ponte, classiquement en T, a lieu sur le sable ou dans une grotte. Les Ïufs sont jaunes et non adhésifs. L'incubation est buccale, maternelle, de 10 à 30 Ïufs et dure 21 jours environ. Pendant ce temps la femelle en incubation s'isole dans un coin pour ne pas être dérangée. Bien nourris avec des nauplies d'artémia au début, les alevins déjà colorés grandissent vite.

COMPORTEMENT en Aquarium

Composer un décor de roches et de sable. Comme dans la nature, on retrouve aussi bien des individus territoriaux qui défendent l'accès d'une grotte que des individus circulant dans tout l'aquarium, sans territoire précis. Un trio peut se contenter d'un bac de 100 litres. On peut faire cohabiter plusieurs mâles dans les grands aquariums. Le Ps. saulosi est très curieux et va voir tout ce qui est nouveau dans l'aquarium. Il a semble-t-il une grande mémoire et ne s'approchera pas deux fois d'une épuisette. Toujours en mouvement, il cohabite très bien avec les autres haplos ou mbunas. Attention toutefois aux risques d'hybridation avec le Ps. demasoni

EXPERIENCE PERSONNELLE

En bac communautaire de 1 000 litres, avec quatre femelles pour un mâle je n'ai eu aucun alevin survivant plus de quelques jours.

LE REEL ET LA FICTION

CICHLID SAGA 1 et CICHLID SAGA 2

  
Femelles en incubation. VIDEO : la femelle remue sans arrêt les oeufs pour les oxygéner

                   
Alevin de quelques jours se protégeant au milieu d'un grand aquarium.
Il essaie par tous les moyens de trouver de la nourriture : Video
Alevin de quatre jours, isolé avec ses frères et soeurs dans un petit aquarium d'élevage. Il a le ventre bien rempli des nauplies d'artémias dont il rafole


Au bout de 19 jours, une des femelles saulosi avait craché ses petits dans le 1000 litres. Impossible de récupérer ces alevins minuscules. J'en ai vite repéré quatre qui se cachaient sous des roches ou dans des racines. Ils essayaient de gober les particules qui flottaient dans tous les sens. Peu farouches, ne se doutant pas de la faim des poissons adultes, ils se risquaient à s'éloigner de quelques ...centimètres de leur abri, toujours sous la menace de beaucoup plus grands qu'eux : VIDEO
Aucun n'a survécu dans cet environnement.
J'ai eu beaucoup plus de chance quelques mois plus tard. Une autre femelle était en incubation depuis plusieurs jours. Je voulais récupérer les petits mais c'était toujours la même histoire dans un vaste volume d'eau. J'ai donc posé une large épuisette près de l'endroit où la femelle restait. Elle se doutait bien que c'était pour elle. Les autres poissons s'en approchaient ou picoraient le filet, mais elle faisait exprès de rester à distance ou alors elle s'en approchait de telle façon que je ne puisse pas la capturer. Il m'a fallu plusieurs jours de patience. Et puis brusquement, elle s'en est prise à un Labidochromis caeruleus qui l'approchait de trop près. Elle s'est bagarrée avec lui. Elle ne s'est pas rendu compte qu'elle était presque dans l'épuisette, il m'a suffit d'un geste pour la récupérer. Je l'ai mise dans un bac d'élevage où des petits Aulonocara hansbaenshi étaient nés quelques jours plus tôt. Cinq jours plus tard elle rejettait une vingtaine d'alevins qui furent nourris aux nauplies d'artémias.

Alevin de 1 semaine Alevin de 1 mois

Alevin de 2 mois

jeune mâle commençant à changer de robe: apparition des barres sombres, des nageoires noires et du bleu sur le front

           


par CichyFiga

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×