Nimbo. polystigma

Nimbochromis polystigma

par Eliterazor

 

AUTRES NOMS

Kaligono, Haplochromis Polystigma

PHOTOS

Ems-vechte-aquaristik

DISTRIBUTION et

HABITAT

On le retrouve tout autour du lac Malawi, jusque dans le lac Malombe. Il fréquente tout type d'habitat, et apprécie particulièrement les zones pourvues de végétation.

ALIMENTATION et

TECHNIQUE DE CHASSE

C'est un prédateur de petits poissons. Il chasse soit en solitaire, soit avec d'autres individus de son espèce.
Lorsqu'il est seul, il utilise la même technique de chasse que Nimbochromis livingstoni , mais sans se coucher sur le côté: il reste immobile sur le sol, attendant que des poissons inexpérimentés, les jeunes le plus souvent , s'approchent . Ses taches irrégulières font penser à de la chair en décomposition. Dès que sa proie est à sa portée, il se précipite sur elle.
Lorsqu'il chasse avec d'autres individus, il forme un banc de vingt à cinquante
N. polystigma. Le banc patrouille l'habitat, dévorant tous les petits poissons rencontrés, se comportant alors comme une meute de loups affamée.
Christophe Bouloy a observé en aquarium, et à trois reprises, une femelle couchée sur le flanc. Ce comportement n'a pas été rapporté par d'autres observateurs, mais il se pourrait que la position d'attente d'une proie utilise également cette technique.

DESCRIPTION

 

Le plus souvent les mâles portent leur tenue de camouflage à savoir une dizaine de taches marron, éparses sur un corps blanc-beige. Ce corps possède en plus un moucheté marron ordonné en bandes longitudinales irrégulières. Ces petites taches ne se touchent pas comme c'est le cas pour le N. linii.
En période de reproduction le mâle change de couleurs : la partie inférieure de la tête devient jaune-verdâtre, la partie supérieure bleu intense, les reste du corps jaune-vert, l'anale rouge.
Les femelles, les alevins et les juvéniles possèdent les mêmes couleurs que les mâles en "tenue de chasse".

TAILLE

Le mâle mesure 25 centimètres, la femelle une vingtaine.

REPRODUCTION

 

Les mâles ne sont territoriaux qu'au moment du frai, c'est à dire deux mois par an. A la période de reproduction on peut observer des mâles défendant une zone sableuse abritée par des rochers. Le Nimbochromis polystigma est le seul de son espèce à creuser un site de ponte en cratère. Les autres Nimbochromis se contentent de pondre à même le sol, sans préparation. Les oeufs sont fertilisés avant que la femelle ne les reprenne dans la bouche. L'incubation dure trois semaines. Une centaine d' alevins sont ensuite relâchés. La femelle protège ses rejetons pendant encore deux à quatre semaines. A la moindre menace, un bref mouvement des nageoires de la mère entraîne aussitôt la ruée des alevins dans la bouche maternelle protectrice. Ce comportement est un spectacle à ne pas manquer si l'occasion se présente.

COMPORTEMENT en Aquarium

 

Etant donné la taille des adultes, un aquarium de 500 litres avec une façade de 1,50 mètre sera un minimum. 1000 litres seraient nettement plus appropriés pour la maintenance. Le décor sera classique pour un bac Malawi : amas de roches et zone sableuse. Les Nimbochomis cohabitent sans problème avec les haplo ou les mbunas, mais il faudra éviter d'y introduire de trop jeunes poissons qui pourront être pris pour des proies.

POUR EN SAVOIR PLUS

 

Cichlidés africains, espèces d'Afrique orientale par Dr. Wolfgang Staeck et Horst Linke.
Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel, 3° édition, Ad Konings
Le guide Back to Nature des Cichlidés du Malawi, 2° édition révisée et augmentée, Ad Konings
Le grand livre des cichlidés, Ad Konings
Nimbochromis polystigma par Christophe Bouloy, RFC mars 2005 N° 247
Tableau comparatif des différentes espèces de Nimbochromis

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site