Copa. pleurostigma

Copadichromis pleurostigma

Copadichromis pleurostigma Kande island par karibou01



Femelle


Mâle

VIDEO

PHOTOS

Nemos-malawis

HISTORIQUE

Décrit par TREWAVAS en 1935, il a fallu attendre les années 1990 pour voir ce poisson dans nos bacs. Il reste encore rarement importé.

DISTRIBUTION

On le rencontre uniquement dans la moitié nord du lac Malawi

HABITAT et ALIMENTATION

Il vit en pleine eau, au dessus du sable, dans l'habitat sablonneux ou intermédiaire.
Copadichromis pleurostigma, comme les autres Copadichromis, se nourrit de zooplancton. Il profite des courants qui lui amènent la mourriture. En aquarium il accepte tout type de nourriture: paillettes, granulés, "cocktail maison" tel que crevettes-moules-épinards. La nourriture vivante comme les daphnies est très appréciée.

TAILLE

En aquarium le mâle peut atteindre une vingtaine de centimètres, la femelle est plus petite.

FORME et COLORATION

L'espèce possède une tache noire sur le haut des flancs. Le mâle est bleu, la femelle et les jeunes sont jaunes.

EAU

La maintenance en aquarium nécessite une eau entre 23 et 28°C avec un pH de 7,2 à 8.

REPRODUCTION

En aquarium Copadichromis pleurostigma nécessite du calme pour pouvoir se reproduire. Quand une femelle est prête à pondre, le mâle accentue ses couleurs et devient d'un beau bleu métallique avec des barres visibles sur ses flancs. Si la femellene répond pas à ses avances, il pert rapidement ses couleurs. En aquarium le mâle creuse un nid. Il récupère du sable avec sa bouche et en forme un gros tas pouvant atteindre trente centimètres de haut. A l'abri des regards des autres habitants du bac il attire la femelle pour la ponte en frémissant de tout son corps. De temps en temps il chasse les intrus et c'est vraiment la seule occasion de leur voir un peu agressif envers les autres poissons. La ponte finie, la femelle pratique l'incubation buccale pendant trois semaines puis relâche sa progéniture et s'en désintéresse. La ponte compte une soixantaine d'alevins environ. Si on veut les garder, il faut les isoler dans un bac maternité et les élever loin du risque de prédation. La croissance des jeunes est rapide, mais il faut attendre la taille d'une dizaine de centimètres pour arriver à les sexer.
Dans le lac Malawi, il semblerait que les femelles ne surveillent pas leurs alevins après les trois semaines d'incubation buccale. Une observation à Msuli Point fait mention de femelles qui relâchaient leurs alevins au milieu de bancs d'autres utakas juvéniles. Ce procédé permet aux jeunes d'échapper à la prédation. Il est en effet peu risqué de se faire repérer au milieu de centaines d'autes individus.

MAINTENANCE et COMPORTEMENT en Aquarium

Etant donné sa taille, le Copadichromis pleurostigma nécessite un bac d'au moins 400 litres avec une façade de 1,5 mètre, lui permettant de nager convenablement. Comme dans le milieu naturel, il se contente d'une plage de sable et de quelques roches. Les plantes sont inutiles. C' est un cichlidé très calme et discret. Il ne présente aucune agression interspécifique. Le mâle n'est pas toujours très coloré, sans doute en raison de sa timidité. Il est préférable de maintenir cette espèce avec d'autres cichlidés calmes et non territoriaux comme les Aulonocaras, Lethrinops, Placidochromis, Sciaenochromis fryeri, et d'éviter les Mbunas souvent en mouvement ou trop territoriaux.

EXPERIENCE PERSONNELLE

Je maintiens un couple acheté à Vichy à Vincent Soliveres depuis plus de trois ans. Il est maintenu dans un bac de 1 000 litres en compagnie de Mbunas et de divers Utakas. Je n'ai eu jusqu'à présent aucune reproduction, certainement parce que le couple n'est pas dans de bonnes conditions de calme.

POUR EN SAVOIR PLUS...

Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel. 3° édition. Ad Konings
RFC N° 247 de mars 2005 :
Copadichromis pleurostigma par Vincent Soliveres

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×