AULONOCARA

 

Les Aulonocara font partie des plus beaux cichlidés du lac Malawi. D'un comportement très pacifique, ils ont vite séduit les aquariophiles, d'autant que leur maintenance est des plus faciles.
Le groupe des Aulonocara
réunit les genres Aulonocara, Lethrinops et Tramitichromis.


conférence AFC 2009 par Ad Koenings


par
placidojalo

LES ESPECES
Aulonocara hansbaenschi


La liste des espèces ci-dessous n'est pas exhaustive

A. aquilonium

Photo sur : Malawicichlids

A. auditor


A. baenschi

Aulonocara baenschi

A. brevinidus (Blue Gold Sand)

Photos sur : Malawitreff

A. ethelwynnae

Photos sur : Malawigruppen

A. gertrudae (Jumbo Blue, Multispot)

Photo sur : Cichlidae

A. guentheri

Photo sur : Carstens-dyrehandel

A. hansbaenschi

Aulonocara hansbaenschi

A. hueseri (White Top)

Photos sur Cichlides.com

A. jacobfreibergi

Aulonocana jacobfreibergi "Otter Point"

A. kandeense

Photo sur Myfish

A. korneliae (Blue Gold)

Photos et fiche sur Cichlides.com

A. maylandi

Photo sur Akvamalawi

A. rostratum (Aul. macrochir )

Photo sur : Cichlidlovers

A. saulosi (Green Metallic, Greenface, Special)

Photos et fiche sur Cichlides.com

A. sp."chitande type kande"


A. sp."chitande type masinje"


A. sp."chitande type mozambique"


A. sp."chitande type nkhomo"


A. sp."chitande type north"

Photos et fiche sur Cichlides.com

A. sp."Lwanda" (Red Dorsal)


A. sp."jalo"


A. sp."nyassae mumbo"

Aulonocara nyassae est une espèce sabulicole pas très colorée, différente des espèces du groupe A. stuartgranti

A. sp."stuartgranti maleri"


A. sp."stuartgranti maleri Maleri"
A. sp."stuartgranti maleri Chidunga"

A. sp."stuartgranti mbenji"


A. sp."trematocranus masinje"


A. sp."walteri"


A. sp."yellow collar" (Lethrinops sp. "yellow collar")


A. stonemani


A. stuartgranti (Blue Neon, Chilumba, Cobwe, A. hansbaenschi, Nyassae, Red Flush, A. steveni , Usisya, Yellow Tanzania)

Photos et fiche sur Cichlides.com

A. trematocephala

 


Aulonocana jacobfreibergi "Otter Point"
Aulonocara jacobfreibergi
variété géographique indéterminée
VIDEO

Aulonocara hansbaenschi

Aulonocana jacobfreibergi "Otter Point"
LES COULEURS
Ce sont les mâles qui sont colorés. Les deux couleurs dominantes sont le bleu et le jaune, avec des variantes d'intensité, de localisation sur le corps, etc...
Les femelles sont généralement grises ou brunes avec des reflets bleus ou jaunes. selon les espèces. Elles peuvent ainsi se fondre facilement dans le décor, particulièremen en période d'incubation pour protéger leur progéniture des prédateurs. En aquariophilie il est parfois difficile de différencier les femelles d'espèces différentes.


A. sp."stuartgranti maleri Chidunga"

Aulonocara baenschi


A. sp."stuartgranti maleri Maleri"


L'HABITAT

Les Aulonocaras ont colonisé tous les habitats rocheux-sablonneux du lac Malawi. Ils sont retrouvés à une profondeur de 5 à 40 mètres.

A. sp."stuartgranti maleri Chidunga"

VIDEO

 
L'ALIMENTATION

C'est dans le sable qu'ils se nourrissent. Ils possèdent des pores sensoriels hypertrophiés et très sensibles situés sur la moitié inférieure de la tête, capables de déceler le moindre mouvement des petits animaux circulant dans le sable. Ils peuvent rester immobiles pendant plusieurs minutes au dessus du substrat. Après avoir localisé leur proie, ils plongent brusquement dans le sable et la récupèrent entre les dents. Ces proies sont diverses: crustacés, invertébrés, larves d'insectes, petits escargots et autres animalcules.

Aulonocara baenschi

A. sp."stuartgranti maleri Maleri"
VIDEO

 
TERRITOIRE alimentaire et SITE de PONTE

Ce sont des espèces sabulicoles qui utilisent le sable comme territoire alimentaire. Le site de ponte est souvent situé à proximité, dans une zone rocheuse. La plupart du temps un mâle dominant surveille un territoire de reproduction, le site de ponte peut être situé :
- dans une grotte (A. stuartgranti, A.
sp." stuartgranti maleri", A. sp." stuartgranti mbenji", A. baenschi, A. kandeense, A. sp."Lwanda")
-
dans une grotte creusée dans le sable sous un rocher plat (A. hueseri)
-
dans une vaste grotte où plusieurs dizaines d'individus circulent avec un seul mâle dominant (A. jacobfreibergi , A. sp." yellow collar")
-
dans un cratère de sable de 60 cm sans rebords ou dans une grotte (A. gertrudae)
- dans une cuvette de ponte proche des rochers (A
. sp."chitande type north")
- dans cuvette de ponte contre un rocher (A.
sp."chitande type nkhomo")
- sur un territoire, mais sans grotte (A.
sp."chitande type masinje")
- dans une cuvette de ponte dans une grotte au milieu d'un territoire (A.
sp."chitande type mozambique")
- dans un cratère de ponte dans le sable (A.
rostratum)
- sans site de ponte, sur place quand une femelle mature se présente (A. saulosi
)

LA REPRODUCTION

il n'y a pas de période de reproduction chez les Aulonocara, le frai se produit tout au long de l'année. Les mâles sont polygames.
Positionné sur son territoire ou site de ponte, le mâle territorial attire l'attention des femelles par les couleurs très vives de sa robe et par un frétillement du corps. Si une femelle gravide accepte l'invitation, le mâle se positionne à angle droit avec elle, suivant la classique position en T. Tout en continuant de faire frémir sa nageoire anale, il émet son sperme (parfois visible) que la femelle aspire avant même d'avoir déposé son premier oeuf. A ce stade du frai,
les ocelles jouent probablement un rôle de leurre, permettant une meilleure fécondation. La femelle pond ensuite un à plusieurs oeufs qu'elle reprend aussitôt en bouche. La scène va se répéter à plusieurs reprises (émision de sperme puis ponte) jusqu'à épuisement du stock d'oeufs. Une fois la ponte terminée, le couple se sépare. La femelle s'isole et le mâle essaie de trouver une autre partenaire. Plusieurs dizaines d'oeufs (30 à 60) sont incubés par la femelle dans sa bouche. En fin d'incubation, les petits sont relâchés par la mère, les laissant sans surveillance.

   

Aulonocara hansbaenschi : Alevin15 jours

Alevin 21 jours

2 mois: les nageoires prennent des reflets bleus


3 mois : les nageoires sont colorées

3 mois 1/2 : le corps se colore


à 6 mois la coloration est totale

LA MAINTENANCE EN AQUARIOPHILIE

Les Aulonocara sont très sensibles aux nitrates et nécessitent des changements d'eau réguliers comme par exemple1/3 du bac tous les 15 jours.
Ils acceptent tout type de nourriture : granulés, paillettes, mélange congelé de crevettes-épinards-moules ou nourriture vivante comme les daphnies ou les artémias. Comme chez la plupart des cichlidés, il est fortement déconseillé de les nourrir avec des vers rouges, ce qui leur déclencherait des troubles digestifs parfois mortels.
L'aquarium
- En bac spécifique, on peut les maintenir dans de petits volumes (100 litres) avec un mâle pour plusieurs femelles. Le décor reproduira en miniature le décor naturel : une plage de sable pour nager et des roches pour frayer.
- En bac communautaire, les Aulonocara cohabitent avec toutes les autres espèces du lac Malawi sans aucun problème. Une relative agressivité des mâles dominants peut se rencontrer, principalement lors de la reproduction. Cette agressivité est orientée vers les mâles conspécifiques. On a surtout affaire à des intimidations pouvant prendre une allure de ballet, toutes nageoires déployées. Voir Vidéo.
- Généralement les Aulonocara sont pacifiques, mais on peut rencontrer des mâles dominants plus territoriaux et plus agressifs que d'autres. Les Aulonocarajacobfreibergi sont réputés pour être l'espèce la moins sociable, mais personnellement, ayant eu à en maintenir plusieurs espèces, je n'ai pas pu le constater. Il semblerait plutôt qu'il s'agisse d'une question d'individus.
- La maintenance de deux ou plusieurs espèces d' Aulonocara en bac communautaire ne pose généralement pas de problème. Dans un bac de 200 à 500 litres on pourra en maintenir deux à trois espèces différentes. Il est préférable de n'avoir qu'un seul mâle par espèce. Dans des bacs plus grands, plusieurs espèces peuvent vivre ensemble.

Si on veut faire de la reproduction, un bac spécifique est préférable pour éviter les hybridations. Un mâle sera alors maintenu avec plusieurs femelles. La durée de l'incubation est de 18 à 21 jours selon la température de l'eau. Avant la fin de cette période, il faudra isoler la femelle dans un bac maternité car une fois relâchés les alevins sont livrés à eux mêmes. Ils mesurent dix millimètres. En bac communautaire, ils seraient vite mangés par les adultes. Elevés avec des nauplies d'artémias, des paillettes ou de fins granulés, ils mettront plusieurs mois à acquerrir une taille adulte.


BIBLIOGRAPHIE
"CICHLIDES AFRICAINS, espèces d'Afrique orientale" par Dr. Wolfgang Staeck, Horst Linke
"Le guide Back to Nature des Cichlidés du MALAWI". 2° édition, Ad Konings
"Les cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel" 3° édition. Ad Konings.
"Cichlidés du lac Malawi de Tanzanie". Andreas Spreinat.1996
Vincent SOLIVERES
(AFC N°2013.33) R.F.C. n°194, Décembre 1999
Malawicichlids

Avril 2007

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site