Aul. hansbaenschi

Aulonocara hansbaenschi



Mâles issus de régions géographiques différentes
en bas: Cobue


Video mâle 
Video femelle

AUTRES NOMS

Aulonocara "Nyassae", Aulonocara "red flush"

DISTRIBUTION

Lac Malawi

HABITAT

On le retrouve dans les zones rocheuses et sablonneuses.

ALIMENTATION

Dans le lac, il se nourrit d'invertébrés dans le sable dont il détecte les mouvements grace à des pores sensoriels très sensibles situés sur la partie basse de la tête.
En aquarium, il faut varier sa nourriture.

TAILLE

Les mâles peuvent atteindre 15 cm, les femelles une douzaine de centimètres.

COLORATION

Chez le jeune mâle, à partir de deux ou trois mois, ce sont d'abord les nageoires qui se colorent avec une bande bleue claire ou blanche sur la dorsale. Selon les variétés géographiques, les nageoires ventrales et anale peuvent devenir orangées. La tête prend une couleur bleue intense. Plusieurs semaines ou mois plus tard le corps devient lui aussi d'un bleu intense. La robe de la femelle est grise.

EAU

Température de 24 à 28°C.
pH de 8 à 8,5

REPRODUCTION

C'est un incubateur buccal, sur substrat rocheux. L'incubation de 30 à 60 oeufs dure de 18 à 21 jours selon la température.

COMPORTEMENT et MAINTENANCE

C'est un poisson pacifique qui peut se montrer agressif envers les autres mâles de son espèce, en particulier en période de reproduction. Il faut lui aménager une zone de roches et surtout une plage de sable fin. Il est très sensible aux nitrates et nécessite des changements d'eau réguliers: 1/3 du bac tous les 15 jours.

EXPERIENCE PERSONNELLE

VOLEUR D'OEUFS
Une des femelles A. hansbaenschi était prête à pondre et le mâle dominant avait décidé que la ponte s'effectuerait sur une pierre plate, un peu en hauteur. Le couple paradait, s'éloignait de la pierre, revenait. La femelle pondait puis reprenait les oeufs dans sa bouche et allait ensuite aspirer la semence du mâle. Un autre mâle, dominé, s'était caché sous la pierre plate et attendait la venue du couple. Vif comme l'éclair, il attendait la ponte et se précipitait alors sur les oeufs pour les manger, se vengeant ainsi d'avoir été écarté de la fête.
RECUPERATION IN EXTREMIS
Ne voulant pas mélanger plusieurs espèces d'Aulonocaras dans le même aquarium par peur d'hybridation, j'avais décidé de séparer les maleri des hansbaenschi. Difficile dans un 1000 litres de 2,5 mètres de façade d'aller chercher des poissons à l'épuisette ! J'avais remarqué quand même que les Aulonocaras étaient peu effrayés par l'épuisette. J'en ai donc posé une, assez large (25*40 cm) à l'intérieur de l'aquarium, et j'ai attendu. Moins d'un quart d'heure plus tard les Aulonocaras s'en approchaient. Les femelles moins farouches que les mâles rentraient à l'intérieur pour picorer le filet. J'écartais les maleri qui ne m'interessaient pas. Je récupérais ensuite deux femelles hansbaenschi que je plaçais dans un 500 litres. Le mâle restait à distance, ainsi qu'une femelle que j'avais vu frayer une quinzaine de jours plus tôt. Deux jours plus tard, je réussis à capturer le mâle avec une "nasse". Pour les grands aquariums, c'est une bonne solution: prenez une bouteille d'eau minérale de 5 litres que vous coupez en deux, retournez la partie du goulot vers l'intérieur. Pour plus de place dans la "nasse", placez un corps de bouteille entre les deux parties. Il ne reste plus qu'à mettre un peu de nourriture à l'intérieur. Très vite les poissons vont se rendre compte qu'il y a à manger et vont s'aventurer dans le piège. C'est ainsi que je capturais le mâle Hansbaenschi. Restait la femelle en incubation qui, méfiante s'éloignait de l'épuisette et ne pouvant pas manger, ne s'approchait pas de la nasse. Je décidais de l'avoir "au réveil". Tôt le matin, alors qu'il faisait encore noir dans la pièce, je glissais l'épuisette dans l'aquarium près de la vitre frontale, un peu en biais. Elle reposait sur le fond, le manche vers la surface. J'allumais ensuite l'aquarium. Les poissons n'aiment pas le réveil brutal, tout comme nous. Encore endormis, ils se dirigent mal. Après plusieurs jours infructueux, je réussis un matin à voir la femelle qui circulait le long de la vitre. Elle n'avait pas remarqué l'épuisette et en m'approchant d'elle doucement, elle s'enfuit directement vers le piège. Je remontais rapidement l'épuisette. De stress, elle lâcha les alevins qu'elle incubait. Ils étaient "à terme": leur sac vitellin était plat, ils étaient bien vigoureux. Je calculais que leur mère les incubait depuis presque trois semaines. Je les mis à part dans un aquarium d'élevage. Il y en avait vingt-deux. Mission accomplie...in extremis.

LE REEL ET LA FICTION

CICHLID SAGA


femelles


alevin de 15 jours

alevin de 21 jours

2 mois: les nageoires prennent des reflets bleus


3 mois : les nageoires sont colorées


3 mois 1/2 : le corps se colore

à 6 mois la coloration est totale

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×