Steato.casuarius

Steatocranus casuarius


Un profil adapté pour lutter
contre les violents courants du fleuve natal.
Le couple : le mâle est reconnaissable à la bosse frontale plus prononcée

VIDEO mâle
VIDEO mâle défendant son territoire
VIDEO alevin de quelques semaines
 

AUTRES NOMS

Steatocranus elongatus, cichlidé tête de lion

DISTRIBUTION

On retrouve ce poisson étrange dans le fleuve Congo et ses affluents.

BIOTOPE

Il se déplace sur les fonds sablonneux et les amats rocheux. Pour éviter d'être emporté par la violence des courants du fleuve (poisson réophile), son corps s'est allongé et il a perdu une partie de la vessie natatoire. De ce fait il nage mal en pleine eau.

ALIMENTATION

Tous types de nourriture

TAILLE

Jusqu'à 12 cm pour le mâle et 9 cm pour la femelle

COLORATION

Couleur gris ardoise, les yeux sont cerclés de bleu. La nageoire dorsale est très effilée et dépasse souvent la caudale chez les mâles.

EAU

Température de 24 à 28°C
pH 6,5 à 8,0
Dureté de l'eau entre 10 et 15° TH

REPRODUCTION

Le dimorphisme sexuel est apparent dès la taille de 4 à 5 cm : les mâles sont les seuls à posséder une bosse frontale graisseuse qui va devenir volumineuse avec l'âge.
La reproduction dans un aquarium est très facile, pourvu qu'on leur prête de bonnes conditions.
La femelle pond de 20 à 100 oeufs adhésifs sur substrat caché: faille rocheuse, caverne, amas rocheux.
Les deux parents vont surveiller les oeufs jusqu'à leur éclosion et défendront le territoire.
Dans la nature les alevins sitôt nés sont souvent dispersés par les courants. Les parents ont alors du mal à les surveiller.
Mais en aquarium les deux parents surveillent leur progéniture pendant très longtemps jusqu'à l'autonomie des petits.
Ils n'hésiteront pas à déménager les alevins trop exposés à la convoitise des autres poissons. J'ai observé la femelle et même le mâle prendre dans leur bouche les petits pour les déplacer à l'abri. Et pourtant ce ne sont pas des incubateurs buccaux !
En aquarium les parents n'ont pas peur de s'attaquer à plus grands qu'eux: Protomelas ou même les prédateurs comme les Sc.fryeri. Ils vont délimiter un territoire où les petits pourront s'ébattre, refoulant à distance tout intrus:
VIDEO

COMPORTEMENT en Aquarium
et MAINTENANCE

L'idéal est de maintenir au départ plusieurs individus qui vont choisir leur partenaire. Les Steatocranus casuarius vivent en couples stables. Il arrive souvent que l'un des deux meurt si le couple est séparé. Le Steatocranus casuarius est territorial. Il restera en permanence dans le même coin, à proximité d'un amas rocheux qu'on aura eu soin de lui réserver. On le voit toujours près du fond, souvent posé sur le sol, une roche ou sur un bois. Il est peu agressif, sauf quand il a une progéniture à défendre. 
C'est un poisson robuste et peu sensible aux maladies.
La maintenance est facile. Il tolère les variations de température, de pH et de dureté de l'eau. Il a par contre besoin d'un amas rocheux qui deviendra son territoire et d'un brassage important de l'eau. Une pompe d'oxygénation est indispensable avec un fort débit de filtration : 2 à 3 fois le volume de l'aquarium par heure.

POUR EN SAVOIR PLUS

RFC N° 199, MAI 2000

EXPERIENCE PERSONNELLE

J'ai voulu séparer un couple, à la suite de pontes fréquentes, ne voulant pas avoir des dizaines de petits Steato. Le mâle isolé dans un 500 litres est mort moins de quinze jours plus tard. Coincidence ou chagrin d'amour ? Quant à la femelle, elle a retrouvé très vite un autre partenaire avec lequel elle a eu d'autres petits.

LE REEL ET LA FICTION

CICHLID SAGA

<= femelle

DES PARENTS TRES ATTENTIFS
Un mouvement se passe dans un coin de l'aquarium : à y voir de près, un Steatocranus est en train de repousser tous ceux qui s'approchent de trop près.
En fait, des alevins font la convoitise des autres poissons, toujours à la recherche d'une nourriture. Le couple vient de comprendre que le lieu est trop visible. Et voilà la femelle qui reprend en bouche les petits pour les déposer derrière un amas rocheux. Chose plus étonnante, le mâle fait la même chose ! Lui aussi déménage ses petits pour les mettre à l'abri, après les avoir pris dans sa bouche. Effectivement, la quinzaine de petits sont à présent invisibles. C'était la première observation que j'ai pu faire. Les petits ont pu grandir mais un certain nombre s'est fait manger par les autres poissons, malgré la surveillance.

Quelques semaines plus tard, la femelle avait de nouveau une quarantaine d'alevins. Par chance les petits étaient accessibles à l'appareil photo. Les parentss n'ont pas déménagé les alevins qui restaient exposés, mais la surveillance était très étroite. Tout intrus se voyait pourchassé. Les autres poissons y compris les Sc.fryeri passaient à proximité sans même chercher à les manger. Ils avaient d'une part compris qu'il y aurait bagarre et leur vie en aquarium avaient également émoussé leurs instincts de prédateurs.

Banc d'alevins de quelques jours


<=

Alevins récupérés deux jours après la sortie de leur cachette. Taille 11 mm. Tenue de camouflage parfaite. Il a été relativement facile de les récupérer dans le 1 000 litres: après repérage de leur "grotte" devant laquelle ils sortaient régulièrement, j'ai placé l'extrémité d'un tyuau d'arosage juste devant. Il m'a suffit d'attendre. Dès que je les ai vu sortir, j'ai aspiré à l'autre bout du tuyau et aussitôt trois alevins ont été aspirés.

=>

Juvénile. La bosse frontale n'apparaîtra que plus tard


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×